des Peccadilles

|

… et autres histoires palpitantes

C'est l'Halloween, ouvrons les yeux pour Nowel!

31 October 2009

J’ai un onglet “magasinage. dans mes favoris.
J’en ai un autre “magasinage de Noël”
Je commence déjà à repasser mes liens, pas parce que je me sens full Noël, loin de là. C’est juste que quand tu détestes magasiner et que la moitié des cadeaux que tu offriras proviennent de commandes en ligne; des fois t’es mieux de t’y prendre d’avance (donner le temps aux livraisons d’arriver et éviter que ce que tu veux soit en rupture de stock).
D’habitude je fais un effort pour être originale dans mes cadeaux, j’adore donner un truc dont tout le monde ignore l’existence. Comme l’an dernier, je crois que mes Powerballs ont été très populaires. En tout cas ça nous a tous permis de rigoler pendant quelques semaines (bien entendu des 7 personnes à qui j’en ai offert, moi y comprise, plus personne ne gosse avec 10 mois plus tard, quoique… quoique… bon, je viens presque de me donner le goût). Ça a l’air kétaine de choisir les néon mais en bout de ligne ce sont les plus amusantes… et on peut faire de la photo-dessin dans le noir avec.
Cette année je me creuse un peu la tête, je sais pas, on dirait que je n’ai pas encore de réel coup de coeur. À part le Crazy Forts, que j’ai très hâte d’offrir à Coquinette… Ce truc a l’air génial, rien de moins.
Les Gertie ball pour les enfants sont également un must…
J’aime bien les Flip & Tumble aussi, je trouve que ça fait un bel emballage de cadeaux. Et ça règle une partie des cadeaux de Noël si t’en commandes 7 d’un coup, t’as juste à improviser pour un truc personnalisé pour le reste.
Dans la catégorie, je veux faire des blagues, ça a l’air que j’avais mis le ShamWow dans mes favoris!!! Mouahahah, n’importe quoi.
Avoir un peu plus de budget j’offrirais quelque chose provenant du Vieil atelier, je trouve ses oeuvres fort jolies…
Ou tiens, un bon couteau Opinel
Oh, oh… je l’avais oublié celui-là! Ultimate Wheel!

Tant qu’à être dans les sports, celui-là me tente beaucoup depuis 2 ans… ça chicotte, ça chicotte! Je me contenterais du simple Swirl Stinger Sled.
Et si j’habitais à la campagne, près d’un bois, je déciderais que je serais incapable de vivre sans une trottinette de neige.
Il faudrait que je commence à fabriquer quelques cadeaux aussi… c’est euh, moins cher? Plus personnalisé… et ça m’amuse moi, gosser des cadeaux pour le monde que j’aime. À propos, mon téléphone en peluche existe encore, et il est très utile. Voir Cadeau du Père Noël, gossé par la Fée des étoiles

Ça pousse

31 October 2009

C’était à prévoir, mon chien saucisse allonge. De partout mais surtout du nez et du tronc.
C’est drôle à voir aller…
Ah, et aussi, il est impossible à prendre en photo… bouge trop!

Un don amusant

30 October 2009

Trop amusant et bravo à la personne qui a eu cette idée, on peut s’acheter des mots pour la fondation de l’alphabétisation.

Ça m’a coûté 5$.
motsdepot.com

Incorrigible

30 October 2009

Je suis aussi grave qu’une nouvelle maman, j’ai envie d’envoyer des photos de mon chien à tout le monde. Je parle de lui à tout le monde. Je carbure aux compliments des inconnus avec presqu’autant de fierté que si ma petite bête à poil avait poussé dans mon utérus.
Reste que deux semaines après mon coup de tête, je me pose des questions sur mes impulsions, comme genre, était-ce vraiment nécessaire de m’en mettre plus sur les épaules? Ou avais-je un besoin si urgent d’écourter mes nuits? En tout cas. Riez, rions, Je l’aime pareil, même s’il me fait suer quand il se réveille à 4 heure le matin pour me demander d’aller pisser.
Dans un autre ordre d’idée, je suis fascinée par son pénis. Mon chien est un teckel, il a donc les pattes courtes. Très. Ceci menant à cela, on peut affirmer sans trop se tromper qu’il a l’organe pas mal près du sol. Il touche à tout. Il l’accroche dans les chaînes de trottoirs, dans les tas de feuilles mortes, et je n’ose même pas imaginer ce que ça sera quand il rencontrera son premier banc de neige.
Enfin bref, tout ça pour dire que le pénis de mon teckel et les dangers de son éventuelle insensibilité constitue un de mes sujets de préoccupation ces jours-ci.

Sur le futon, j'attends la révélation

30 October 2009

C’est vraiment désagréable quand tu espères avoir un coup de génie mais qu’il n’arrive pas.
J’me sens de même là, j’ai envie d’être frappée par une révélation, de pouvoir créer, inventer un truc, de refaire le monde. J’aimerais ça, là, tout de suite, maintenant. Écriture, dessin, musique, je suis pas capricieuse, je prends tout.
Malheureusement, je combats en même temps: une folle envie d’aller me coucher pour la nuit. Oui, à 17h.
À moins, à moins que… que ça soit ça; ma révélation?

Moi aussi je le veux, bon

30 October 2009

Je ne sais pas pour vous, mais toute cette histoire de pandémie ne m’inquiète pas trop. Oui, je sais c’est poche la grippe. Oui, je sais aussi; il y a des décès… et moi ça me tente pas de décéder, pas là. J’aimerais attendre à la graduation (du doctorat) de ma fille, si possible… Puis, j’ai un peu peur pour Coquinette, je l’aime au quotidien mais j’admets avoir une légère préférence pour les moments où elle est vivante, ne vomit pas et n’a pas de fièvre.
En tout cas, alors voilà, ça me faisait pas peur, j’avais pas envie de prendre le vaccin. Pas du tout. Puis je me suis informée, j’ai beaucoup lu, beaucoup visionné de choses et je me suis dit: “Bon ben c’est ça, j’en ai eu des dizaines des vaccins dans ma vie, ma fille aussi, franchement, arrêtons les chichis et prenons-le qu’on en finisse”.
C’est là… à partir de ce moment, que… qu’on dirait que le monde autour de moi ont commencé à attraper des virus suspects. Je n’ai toujours pas mon vaccin et je le vois bien, que le monstre court à la vitesse d’une épidémie de zombie. Il n’y a pas encore de cas au cpe de pupuce, mais vraiment, ça serait surprenant que ça dure… c’est un cpe!!! Donc un haut lieu de transmission de, euh, choses….
Tout ça pour dire qu’après avoir bretté et douté, je déclare haut et fort: “Vouiiiii, je le veux” mais… mais… il y a comme des choses que je comprends mal.
Premièrement, où faut-il aller? Il me semble que c’est mal référencé ces infos-là… et que si t’es à la campagne de communications de la santé publique, un de tes devoirs aurait été de référencer ça comme du monde? En tout cas… c’est ici Après vérification, si je comprends bien, j’ai le droit d’aller au Patro le 9 novembre, yé!
Deuxièmement, pourquoi on fait pas comme pour les autres vaccins: en envoyer aux médecins de familles? En plus de faire leur campagne de vaccination je veux dire. Me semble que ça aurait aidé à aller plus vite…
Troisièmement, je dis ça de même, mais je connais beaucoup de gens qui soupçonnent avoir déjà eu le H1N1, j’ai fait quelques appels avec une copine cette semaine et il semble que ça soit drôlement compliqué de se faire tester pour savoir si on a les anti-corps (sauf si t’es en plein dedans et que t’es malade là). Je dis drôlement compliqué parce que je prends pour acquis que les agents d’info-santé peuvent se tromper, parce que la réponse qu’on a eue, c’est que c’est impossible. Il me semble que ça aurait été utile, parce qu’il y a des risques reliés à la vaccination… il aurait été utile de ne pas vacciner inutilement les gens qui l’ont déjà eue…
Ah et quatrièmement ça m’emmerde moi la grippe. Me semble que l’automne était déjà assez grisailleux de même.

Mouffette

27 October 2009

Cette semaine, au lieu de mon traditionnel rêve de zombie, j’ai rêvé qu’une mouffette était entrée à mon travail et qu’elle était fâchée après nous parce qu’elle avait déboulé les escaliers (alors que c’était pas de notre faute). Elle nous courait après pour nous envoyer du jus odorant mais moi j’ai réussi à me sauver et à fermer une porte.
La vlimeuse a réussi à ouvrir la porte et à asperger tout le monde autour de moi, ça puait; les filles commençaient à vomir partout. Dernier flash du rêve, je courais comme une poule pas de tête et (dans mon rêve je ne me voyais pas, je voyais devant moi, comme dans la vraie vie) je pouvais observer les flots incessants de vomis projetés par moi, revoler partout dans la pièce.
Ça a fini de même.
Je suis perplexe. Est-ce que ça veut dire que le temps des gastros revient à grands pas? Que je fais des rêves nettement trop fuckés pour mon statut de p’tite mère tranquille? Ou est-ce simplement prémonitoire???
Tout d’un coup je rentre au bureau demain et je trouve une mouffette assise sur ma chaise… tout d’un coup… enfin, si ça arrive, je part une shop de voyance, mais sur Twitter, parce que rendue là je risque d’empester pour un bout de temps…

Je magasine les raisons

26 October 2009

Z’avez déjà eu l’impression de sauter des étapes? Moi si. Et j’étais très fière d’en sauter, je voyais ça comme du prestige. Comme wow, ça doit vouloir dire que je suis meilleure que les autres, un truc du genre… Je suppose que c’est un peu “pensée magique” de me dire que si j’ai pris un gros recul et que je suis revenue à presque la case départ il y a quelques années, c’est qu’il me manquait des choses à vivre… D’un autre côté j’aime croquer dans tout. Tout savourer. Je suppose que j’en avais besoin? Qu’il me manquait ça pour pouvoir mieux avancer?
En tout cas, trêve de métaphores douteuses, voici la situation; j’habite un 4 1/4. Petit, joli, voisinage fa-bu-leux, à qui, je le crois de tout coeur, je dois une fière chandelle parce qu’ils m’ont accueillie à bras ouvert il y a 2 1/2 ans. J’aime mon bloc, même s’il est très laid de l’extérieur, j’aime le montant du loyer, j’aime la cour partagée et le fait que je puisse y jouer à la hippie en faisant une table de commune, un bbq communautaire, un pot de compost pour tout le monde. Reste que là, le pire défaut du logement; sa non-isolation, tant sonore que calorifique, commence à me faire c$%&#.
Parce que je veux de plus en plus souvent jouer du violon à 10h le soir, j’aime ça, je m’améliore… et je sens que je vais continuer longtemps à en jouer.
Parce que des fois Coquinette et moi on joue du violon ensemble et ça n’est probablement plaisant que pour mes oreilles de maman qui s’émerveille d’entendre un archet grincer (comme le mien dans le temps).
Parce que mon nouveau rêve d’acquisition…. c’est un piano (pis que ça rentre absolument pas ici).
Parce que deux adultes, un enfant, dans un 4 1/2 avec le bureau dans le salon… c’est pas vraiment un gage de réussite, ça demande un très bon tempérament, aucun spm et du vin avec beaucoup d’eau dedans… bref; essayez-pas ça à la maison, c’est pour les professionnels. L’été ça se passe bien, parce qu’on sort beaucoup mais l’hiver, l’ultra-proximité est comme un peu trop intense.
Pis on est en train d’essayer de choisir une bonne école pour pupuce et si on arrive à avoir une place là où on le veut; va falloir que je déménage de quelques rues…. Ça fait 3 ans que je marche 15 minutes le matin (30 l’hiver dans les tempêtes), 15 le soir, en poussette, à pied, Coquinette sur mes épaules, en traîneau… et je me dis que de diminuer à 10 ou 5 (ça, c’est presque un wet dream), ça serait pas de refus… d’autant plus que la dite école est plus loin de chez moi que la garderie. Ma mère voudrait que j’aie une auto, moi je refuse encore, et je sais toujours pas conduire de toute façon.
Ah… et aussi… comme c’est pas insonorisé ici, ma nouvelle phobie, c’est de déranger les voisins avec mon (adorable) chien. il est tout fin, jappe quelque chose comme 2 fois par jour, et à la taille qu’il a, ça ressemble plus à un grincement de porte qu’autre chose, mais bon, je reste consciente qu’un animal c’est mon choix et pas celui des autres et j’ai horreur d’avoir peur de déranger…
Enfin bon, je veux pas non plus sauter d’étapes, c’est trop tôt pour acheter, j’ai pas les moyens et si je les avais, je préférerais voyager et faire découvrir le monde à Coquinette plutôt que de m’enfermer en ville (de toute évidence je n’aurais pas les moyens de faire les deux)… puis j’ai quand même un statut pas mal précaire de travailleuse… et je viens de recommencer l’université, ça se passe bien et tout mais c’est quand même signe que j’ai des croûte à manger sur le plan professionnel avant d’être en mesure de rêver plus grand… Faque, faque je me dis, qu’un 5 1/5 insonorisé comme du monde, ça serait le pied. Je croise les doigts pour tomber sur un truc chouette d’ici juillet.
Et ça me fait de la peine beaucoup de penser que je vais perdre mes voisins…

Me sens presque coupable

25 October 2009

Il m’arrive parfois d’avoir l’impression d’être une horrible personne, une véritable tortionnaire. C’est que… que… j’insiste pour que Coquinette s’ennuie. Chez nous, tout est programmé, tout est pensé, initiation à la musique, pour développer je-ne-sais-quoi (et aussi parce qu’on aime beaucoup ça), du talent je suppose, initiation aux lettres, parce que ça nous amuse toutes les deux, jeux dehors, parce que prendre l’air c’est bien et je veux lui montrer le bon exemple, soirées de cinéma quand il pleut, pour qu’elle profite des joies de la procrastination, dimanches matins de télé pour me laisser dormir… et là… là… séance d’ennui total, sans permission de télé ni rien; parce que.
Parce que je ne suis pas toujours un clown.
Parce que son cerveau a droit au répit.
Parce que je refuse qu’elle associe la télévision à la solution à l’ennui.
Parce que l’ennui, ça tanne au bout d’un moment et c’est là que le monde imaginaire embarque.
Me voilà donc en train de refuser de jouer, d’ouvrir la télé, la wii, un livre… tout en me félicitant d’avoir pensé à inclure “ne rien faire” au menu du jour.
Reste qu’on se sent toujours un peu poche quand on voit son enfant se tordre d’ennui sur le futon du salon.

Joie de vivre et belles sacoches

24 October 2009

Voilà donc l’histoire…. Il y a quelques années, j’ai eu un gros chien, un beau chien, un adorable chien… qui faisait quand même 300 millions de mauvais coups, devait marcher 3 heures minimum par jour (du sang de labrador, ça a de l’énergie en titi) et qui s’était mis à mordre (uniquement les adultes et juste quand on la surprenait à faire un mauvais coup) alors que nous avions un bébé d’un an à la maison. J’ai dû le donner. M’en suis jamais remise. Pour moi, c’était l’échec avec un grand E. Je parle encore régulièrement de mon chien-parti à ma fille et depuis un bon deux ans, on ne peut pas croiser de chien dans la rue sans s’arrêter pour le flatter (après avoir demandé la permission, bien entendu), une de nos activités favorite est d’aller au pet shop voir les chiots (même si ça brise le coeur de les voir enfermés là). Dernièrement on a commencé à fréquenter carrément les magasins de bouffe à animaux, juste pour voir leurs jouets… et tout et tout… Je me raisonne depuis des mois, me disant que chez nous c’est petit… qu’un chien c’est tout un engagement… rien n’y a fait; j’en voulais un pareil.
Je n’aurais toutefois pas pris l’initiative de contacter un éleveur, j’attendais que le chien me tombe dans les bras. À vrai dire, j’espérais au cours des dernières années, que je tomberais sur un chien perdu. Jusqu’à la semaine dernière où une amie, venant de se découvrir une allergie, me proposa son chien…. J’ai passé la journée à essayer de convaincre mon chum. Quand il a enfin eu l’air de dire “demain matin j’te dirai oui”, j’ai écrit à mon amie… qui venait de refiler son toutou à quelqu’un d’autre. Aaaaaaaaaaargh! Enfer et damnation, j’ai eu les larmes aux yeux pendant toute la soirée, la nuit, et la moitié du lendemain… jusqu’à ce que je trouve un chien sur les petites annonces; qui ne venait vraisemblablement pas d’une usine à chiots (parce que oui, plusieurs annonces sont louches), qui était jeune, de la race que je voulais (un croisé bichon-caniche charcoal ou un teckel nain -j’aime marcher mais avec Coquinette il m’est impossible de faire 1 ou 2 heures de marche matin et soir-)… et pas trop cher. Nous sommes partis le chercher après le souper, dimanche soir, en compagnie de Coquinette. À la minute où nous avons croisé son regard on a su, tous, qu’ils reviendrait dormir chez nous.
Où en sommes-nous une semaine plus tard?
Ma foi, ce bébé est adorable. Il jappe parfois le soir, pour ne pas être seul (alors le plus sage pour le moment est d’attendre qu’il soit endormi avant d’aller nous coucher) mais sinon il est pas mal propre (je commence à avoir de l’expérience, j’ai comme un radar à monde qui ont envie… ), jappe très peu, joue comme un roi. Il sait déjà “pipi”, “donne”, “viens”, “non” et je travaille sur “rapporte”, “au besoin” (ça c’est pour dire va faire pipi-caca dehors). On s’attaquera à “assis”, “couche”, “reste” éventuellement, quand le reste sera bien acquis. Il marche et court déjà bien avec la laisse… laisse et attelage qui sont en fait ceux du lapin… qui pour le moment, est plus gros que le chien!
Je crois que je suis sévère, je calcule ses portions de nourriture et il passera de 3 à deux repas très bientôt (l’obésité est une plaie pour ce genre de chien puisqu’ils sont longs -colonne fragile- et ont de très petites pattes), j’insiste pour qu’il donne sans broncher tous ses jouets, même la babiche, je lui ai acheté une cage, parce que j’ai vécu le chien qui fait des mauvais coups dès qu’on n’est sortis et ça ne me tente pas de gérer ceci encore. D’ailleurs c’est drôle de voir que la cage, ça ne fait peur qu’aux humains, parce que lui, il a tout de suite trouvé sa nouvelle maison fort chouette et il y passe plus de la moitié de la journée, de son plein gré, la porte ouverte. Dès qu’il aura un peu vieilli je vais insister pour aller à quelques cours de dressage avec Coquinette (et le chien), parce qu’un chien bien élevé, c’est vraiment agréable… et je tiens à ne pas refaire les erreurs que j’ai commises par le passé. Il sera castré dès qu’il aura atteint l’âge pour le faire et je lui ai fait donner tous les vaccins possibles afin qu’il puisse aller jouer au parc à chiens sans problème.
Za part de cela il est frileux, alors il a un col roulé, la vétérinaire me conseille les bottes pour bientôt, quand il y aura de la neige. Comme j’ai pas d’auto et que je suis du genre à me promener partout… avec mon chien… il va falloir que je commence sérieusement à regarder ce qui se fait en matière de sacoche-à-chien (pas le droit de prendre l’autobus avec ton chien dans tes bras, il doit être dans un sac ou une cage). Ça sera ma première vraie sacoche à vie… en attendant, il se promène dans un sac à épicerie nos compliments.
Voilà… il s’appelle Balthazar, a 10 semaines, fait 5 livres. C’est un chien saucisse, qui devrait faire, de l’avis du vétérinaire, à peu près 18 livres. Il brise déjà des coeurs, cette semaine une inconnue m’a même demandé la permission de le prendre en photo… Coquinette l’adore, son jeu préféré est de se cacher dans la cage avec le chien. Elle apprend tranquillement à ne pas être la reine de l’univers (c’est là que je réalise que ma fille était princesse pas mal). Elle est en train d’apprendre l’altruisme et la douceur avec les plus petits. Ils sont bien mignons à voir aller ensemble… bien mignons…
Finalement, je me passais la remarque cette semaine, pour avoir eu des animaux avant et après avoir eu ma fille… c’est pas pareil du tout une fois que t’as un enfant. Avant la naissance de Coquinette, je passais toutes mes hormones de filles-qui-veut-des-enfants-mais-qui-n’en-a-pas sur mes animaux. Là, Balthazar, c’est pas mon bébé; c’est mon chien. Je l’adore mais la ligne est tracée. Ça fait d’ailleurs un peu bizarre de ne pas sentir mes hormones de fille se mettre de la partie.

On me demandait des photos l’autre jour, en voici une, faut me pardonner le pyjama-combines (mes pantalons de pyjamas sont tous au lavage), j’ai pris ça vite vite avec photobooth il y a deux minutes.