des Peccadilles

|

… et autres histoires palpitantes

Wii pharmacie

29 November 2008

Je vous avoue un truc…j’ai un peu de misère à comprendre les pharmacies. On y vend tellement de tout que ça en devient mêlant… La dernière venue à la mienne?
Des Wii. Des vraies là; la console, des manettes… et ils en ont en stock!
Ça m’a pris un mois mettre la main sur la mienne l’hiver dernier, j’appelais à chaque matin dans les magasins d’électronique près du bureau pour voir s’ils en avaient reçu… Là, à la pharmacie du coin, non seulement ils en ont, mais les gens s’attendent tellement pas à ça… que ça leur prend plus d’un mois pour écouler leurs stocks…

Mon beau salon, roi d'la maison; que j'aime ta parureuuuuuu

28 November 2008

Ouain, c’était pas une bonne idée de replacer le salon sur les heures de travail, là il me reste deux heures à faire, déjà, pour un vendredi ça sonne poche… mais le vrai de vrai problème est encore pire:
J’arrive PLUS à travailler! Je lève les yeux aux 5 secondes pour admirer mon oeuvre!
Et aussi j’ai faim.

Télé-travail

28 November 2008

Passionnante ma vie, vraiment.
Alors là mon boss pour les prochains mois, c’est mon voisin et ami. Le bloc est mal insonorisé. Ça adonne que tous les deux on travaille de la maison aujourd’hui. C’est le fun quand tu travailles à la maison, tu peux gérer ton horaire comme tu veux. C’est le fun quand ton boss c’est ton voisin parce que (je parle pour moi) ça t’incite à travailler un peu plus fort, ça met un genre “d’ambiance de bureau” dans la place.
Et ce matin je suis allée prendre le café et travailler quelques heures chez lui. Ensuite je suis revenue ici, j’ai travaillé fort (mon dieu, oui, effectivement, je me surprends) et intensément et je me suis donné une heure de pause pour faire le ménage et replacer les meubles du salon. C’est beaucoup plus joli maintenant, ça donne envie de pendre la crémaillère.
En tout cas. Facque là, à 16h j’ai entendu un aspirateur et ça m’a bien fait rire… de voir que je suis pas la seule qui se prend des pauses pas rapport pour torcher un brin.

L'agréable compagnie

27 November 2008

Depuis lundi, je partage mon bureau avec des inconnus. Je suppose qu’ils sont gentils mais bon, pour le moment franchement j’en sais rien de ce qu’ils sont alors je fais comme d’habitude quand je rentre en quelque part de nouveau; j’essaie d’être discrète.
Si je suis devenue avec le temps, un être social et jovial, qui aime voir du monde, jaser et résauter, je réalise que j’aime aussi beaucoup passer du temps toute seule, j’aime être dans ma bulle, je trouve ça bon. Je me parle, je me conte des blagues et je les ris. J’invente des histoires aussi, avec des fins tragiques ou hilarantes. Ça m’arrive encore, surtout quand je marche, parce que le reste de la journée, je suis rarement seule et c’est mal vu en général; les gens qui rient tout seuls…
En tout cas, tout ça pour dire que je marchais dans le métro hier, en riant toute seule, tellement que j’en avais mal aux joues… et alors une phrase m’a traversé l’esprit. Je l’ai trouvée amusante: vraiment, je suis d’agréable compagnie, surtout quand je suis seule.
Euh, c’est tout, je trouvais qu’elle était chouette ma citation…

Sous la douche, je ris. Des fois.

25 November 2008

Ah oui et oui; des fois, ça me prends beaucoup de temps avant de réaliser des affaires. Je vous raconte.
Alors là, en revenant de travailler, je suis allée prendre une douche. Dans la douche, je me lavais et à un moment donné, de même, j’ai vu: mes seins.
“Heille” Que j’me dis! Sont dont ben beaux aujourd’hui! (en tout cas me semble, quoique petits, mais ça, c’est pas nouveau, *tousse* *tousse*).
Là, je sais pas trop pourquoi, mais mon cerveau a fait un lien avec la dernière fois où je me suis dit ça et ça remonte… euh… à loin… au premier trimestre de ma grossesse, ou, plus précisément, à l’automne 2004. Les seins, au premier trimestre d’une grossesse, ça occupe beaucoup nos pensées, entre autres parce qu’ils grossissent et qu’on sait plus trop quoi faire avec (entre les moments ou on joue avec et ceux où on se magasine des décolletés) alors on commence à regarder du côté des nouveaux achats de lingerie. Seulement voilà, quoi acheter? Maternité? Ou juste un bonnet plus gros? Devrait-on acheter notre taille et risquer que ça ne fasse plus dans 10 jours ou acheter trop grand au risque de flotter dans nos bonnets en attendant la montée laiteuse?
Ceci menant à cela, un jour, au cours de votre appel quotidien à votre maman (oui, vous l’appelez beaucoup plus souvent qu’avant depuis que vous avez compris le pouvoir des buzz d’hormones), vous osez parler de l’urgence de dévaliser un rayon de lingerie… votre maman rigole (du moins il me semble que c’est que je ferais si j’étais elle) et commence à vous parler de ce que votre cousine a fait un an avant vous.
– Alors là, ta tante est allée avec elle au Thyme Maternité parce que c’était ça que la cousine de son amie lui avait dit de faire pis a l’a acheté juste une paire qu’à lavait souvent parce que c’était pas beau pis beeeeen cheeeeer.
Ça s’est passé à l’automne 2004.
Et automne 2008, vous vous admirez la poitrine en riant toute seule sous la douche parce que vous venez de vous dire: “Hein?!! Ma mère pis ma tante parlent de nos seins ensemble???”
Facque là vois-tu Suzaaaanne, ma fille ça pousse, ça pousse, a sait plus quoi faire avec! Toi a l’a fait quoi la tienne?
C’est encore plus rigolo de s’imaginer l’ordre du jour de votre mère quand elle appelle votre tante:
Facque là j’vas lui demander comment à va (mais j’vas pas vraiment l’écouter), pis j’vas enchaîner avec les bonnets à Rosalie. Important; est-ce que les seins à Marie-Jeanne sont tombés après l’allaitement? C’pass j’ai entendu dire que ça accélère le processus…. Ah oui, pis faut pas j’oublie de lui demander comment va la prostate à Jean-Claude.

Oui, j'suis toujours là

25 November 2008

Voilà, c’était écrit dans le ciel, j’ai maintenant: une job de jour à 35h semaine. Une autre pour le fun que j’aime beaucoup mais pour laquelle je suis toute nouvelle alors je veux pas trop vendre la peau de l’ours. Pis un contrat que je devais terminer à la fin de l’été mais j’attendais que mes supérieurs me fournissent des documents et… ça vient de débloquer genre là. Pile là.
Je suis un devin.
Je suis surtout dans le jus.
Et aussi, je rêve déjà de m’envoler dans le sud, d’organiser une fin de semaine d’hiver avec plein de familles d’enfants comme l’an dernier (d’ailleurs y’a de l’espoir; des 4 monoparentales désillusionnées qui étaient présentes, il reste zéro célibataire et 3 filles habitent avec leur amoureux), de louer une maison au Mexique, d’aller monter une grosse montagne en raquettes, de chausser des skis alpins pour la première fois depuis 15 ans, et aussi de m’offrir un beau cadeau, mais je sais pas encore quoi.
Facque c’est ça, j’écris moins ces jours-ci, si vous vous ennuyez trop, allez relire mes archives, je crois que j’ai pondu des billets amusants à l’hiver 2007 (par après aussi, mais ceux-là me font particulièrement rire).
Ah oui et j’suis incorrigible, une sentimentale finie, je suis passée près du métro Pie-IX dernièrement, pour la première fois depuis une éternité et j’ai pris le chemin pour me rendre au stade par l’intérieur. Ça m’a émue, je repensais à Youpi, aux 3 games de baseball que j’ai vues dans ma vie, à la foule en délire… au spectacle de Pink Floyd, je devais avoir 16 ans, où tout le monde a ri de moi, parce que le “gros” moment du show c’était supposé être les cochons en 3D qui volent dans les airs. Ai attendu vraiment longtemps, me suis tannée, quand les cochons sont enfin arrivés, moi (végétarienne depuis 2 ans, un trip de même que j’ai eu entre mes 14 et mes 18 ans), je bouffais compulsivement des hot-dogs dans le corridor.
J’ai presque eu la larme à l’oeil.

Bouger en famille

23 November 2008

D’humeur grognonne, figée par le froid, pas envie de sortir faire du sport dehors… on s’est ramassées, Coquinette et moi, à la place intérieure la plus proche dans l’espoir de bouger activement en ce beau dimanche après-midi.
Conclusion?
Ouain, dans mon souvenir, c’était quand même un-peu-plusse forçant que ça; le bowling.

Poulet aux olives et au citron confit

17 November 2008

Alors ça s’est passé de même:
J’ai admiré mon amie faire son poulet aux olives et au citron confit l’autre jour. Ça m’est resté dans la tête: Moi-veux-faire-ça-aussi. Bon. Quand elle a vu que j’étais très impressionnée par ses citrons, elle m’en a refilé un quand je suis retournée chez nous.
Ce matin en revenant de la garderie je suis passée me chercher un grooos poulet (2,6 kilos), de grain (pass j’suis snobe). L’ai lavé et l’ai déposé dans ma cocotte en terre cuite sur l’heure du midi avec, en colocation:
1 canne d’olives vertes (pas de noyaux. Simplement parce que.)
1 oignon coupé en 4 garoché n’importe comment
La moitié du jus de la canne d’olives
Le citron confit coupé en tranches
4 gousses d’ail en robes de chambres
Pis du thym séché saupoudré partout
J’ai mis ça au four 5 heures; à 325° la première heure et 300° les 4 suivantes (pour un petit poulet on fait cuire moins longtemps).
Sans blague, c’est mon meilleur poulet à vie.
Temps de préparation: 5 minutes
Niveau de difficulté: les deux doigts dans le nez
Où trouver du citron confit? Ben euh… chez mon amie?
J’ai gardé le bouillon de fond de cocotte que je vais dégraisser demain pour faire une soupe.
Rien ne se perd, rien ne se crée; tout se digère.

Bruine

15 November 2008

Suis une sportive de contexte, une sportive spontanée. Genre “Oh y fait bôôôôô, allons jouer au soccer!” ou “Oh c’est la première fois que les glaces sont prêtes cet hiver! Allons patiner”
Bien entendu, le reste de la saison, je le passe assise sur mon steak, devant un bon film ou à bricoler avec Coquinette.
Bref, voilà ty-pas que ce matin, en me levant, j’ai vu… la bruine dehors. Et moi j’étais fatiguée… mais j’arrivais plus à dormir… et j’avais du travail… mais j’arrivais pas à me concentrer… en temps normal j’aurais erré dans l’appartement jusqu’à midi, heure à laquelle je serais retournée me coucher. Mais là… y’avait d’la bruuuuuuuume dehors… pis moi je trouve ça beau la bruuuuuuuume… tellement… que ça m’a donné des envies d’aller y jouer; dehors.
Alors voilà, j’en suis à mon 2e jogging de l’année. C’était chouette, bonne musique dans mes oreilles, plein de nuages autour de moi, suis allée faire le tour du parc Père-Marquette. J’ai repéré au passage un autre parc pour enfants, que je ne connaissais pas, une bute pour aller glisser cet hiver et une patinoire extérieure, qui n’attend que le froid et nos patins pour être heureuse.
Me suis dit sur le chemin du retour qu’il devrait bruiner plus souvent, ça m’inciterait à jouer davantage à la gazelle.
Me suis aussi dit que puisque j’ai jamais fréquenté les raves (pour de vrai là, jamais), c’est probablement le plus près de la chose que je vais me rendre dans la vie: cardio tôt le matin, suante, en écoutant d’la techno.
Voyez, on a toujours sa revanche.

Noël

14 November 2008

Mine de rien, Noël s’en vient.
Cette année, suis au prise avec un problème de taille, un énorme problème; j’suis rendue que j’aime comme trop ça donner des cadeaux et, (oh, ça se complique encore plus) mon cercle de famille et d’amis grandit à vue d’oeil. En plus, c’est pas des blagues, j’ai envie de donner des cadeaux à TOUT le monde que je connais. Même ceux que je connais pas pour de vrai. Ça fait que ça me fait beaucoup de choses à prévoir… d’un autre côté tout le fun réside pas mal là; dans l’acte de choisir quoi donner à qui.
Alors, voilà, considérant que: j’ai un p’tit fond de hippie, j’aime donner des cadeaux, je suis une sur-consommatrice émérite, j’adore magasiner MAIS j’aurai jamais assez de budget pour acheter des cadeaux à tout le monde… cette année, je fais un mélange entre surconsommation et hippisme et je vais gosser une grosse partie de mes cadeaux. J’ai des idées, mais suis pas sûre d’être capable de tout réaliser dans les temps et de trouver tout ce dont j’ai besoin. En tout cas, en attendant de voir si je vais être capable de relever le défi, je partage avec vous, certaines de mes idées:
L’an dernier, j’avais, en compagnie de ma voisine, peint une chaise berçante pour enfant avec mes restants de peinture d’appartement (peinture pas toxique). Ça avait fait un truc joli je trouve. Là ça fait 3 mois que je cherche une vieille chaise berçante (pas chère, sinon y’a pas de but) mais j’en je trouve pas… je voudrais en faire une à offrir à un autre enfant. Le temps file, je commence à me décourager un peu. En tout cas. Ça avait donné ça, ma chaise de l’an dernier:


À l’arrière j’ai inscrit le nom de ma fille mais là j’veux pas vous le montrer… Bon.
Je suis tombée sur des perles de tissus ici cette semaine. J’aimerais en faire pour offrir aux p’tites filles de la famille. J’vais rajouter un bout de paille dans le milieu pour qu’elles puissent passer un fil.
Me suis mis dans la tête de faire des pâtisseries tunisiennes maison. J’ai essayé de gosser un mélange de pistaches écrapoutes avec du beurre et du sucre et j’ai fourré ça dans des dates cette semaine. C’était bon il me semble. Mon plan c’est de chercher une vraie recette pour voir s’il y a moyen d’optimiser ça.
Y’a Ricardo aussi qui propose des idées cadeau “bouffe” dans son dernier numéro.
J’aimerais écrire un petit livre d’histoire à ma fille, un truc simple de 10-15 pages. Je crois que j’ai déjà mon histoire, faudrait juste que je commence à dessiner au plus vite sinon je risque de tout oublier.
Pour les plus jeunes enfants, je voudrais coudre des marionnettes avec mes retailles de tissus (si j’en ai pas assez, y’a ma mère qui accumule ça depuis 40 ans dans ses garde-robes, je devrais arriver à en tirer quelque chose de bon).
Peut-être une batch de biscuits ou de truffes… suis pas sûre…
Bien sûr, j’ai déjà mis la main sur 2-3 truc tout faits… ils attendent patiemment le jour de la fête du ti-Jésus bien au chaud dans l’garde-robe.
Au début du mois j’ai envoyé ma liste de cadeaux pour ma fille aux grands-parents, qui choisiront ce qu’ils veulent lui offrir dans le lot… dedans il y avait:
– des raquettes à neige
– des bâtons pour la raquette (et le ski et la marche)
– un tapis de yoga
– un coffret de billets pour faire des colliers
– des bottes d’hiver
Moi je lui offre:
– un ukulélé
– et maintenant que j’suis tombée dessus “par hasard”… un livre de Fifi Brindacier.
– j’voudrais lui faire ou lui trouver des nouvelles jambières aussi, c’est tellement pratique les jambières… que je suis passée dans un magasin de danse il y a deux semaines… et j’en ai ramassé une paire pour moi (en plus, ça me va mieux que des combines).
Pour bibi j’hésite entre:
– un disque dur externe
– un chaudron géant (de vraie cuisine), pour faire des soupes et des sauces géantes… un genre de euh… 20 litres?
– un super couteau de chef, genre de même ou de même
Si j’obtiens un contrat “payant” d’ici Noël, après avoir vidé ma carte de crédit, je me réserve la joie de m’offrir un manteau sport pour aller jouer dehors avec ma fille. L’an dernier j’avais acheté mes pantalons de neige en spécial, cette année, c’est le tour du manteau!
Pis vous, vous en êtes où dans vos achats et vos bricolages?