des Peccadilles

|

… et autres histoires palpitantes

soirée tranquille

30 August 2008

Petite soirée tranquille par ici. J’ai décidé d’aller au resto manger des sushis avec Coquinette. C’est qu’elle s’améliore de fois en fois. Là elle en a mangé 8. Comme une grande; avec les baguettes et tout. J’ai appris depuis peu la technique pour fabriquer des baguettes pour enfants, avec le papier utilisé pour les envelopper qu’on roule et qu’on coince au bout des baguettes avec un élastique. Ça fait des miracles… et ça la rend tellement fière d’elle.

Une fois sorties du resto on a décidé de revenir à pied avec un cornet de crème glacée. J’ai eu envie de lui raconter un peu mon enfance à Coquinette, parce que moi aussi, quand j’avais son âge, mon papa m’amenait manger un cornet avec mon frère.
“Coquinette? Tu sais… moi aussi quand j’étais petite mon papa m’amenait manger des cornets. On partait grand-papa Henri, mononc’ Carlo et moi, on se prenait un cornet… et ensuite… ensuite… il nous amenait jouer au parc

Insectes forestiers

30 August 2008

Je surfe, je surfe, pour moi, qui ferait bien de se trouver une job stable et j’arrête pas de trouver des jobs qui conviendraient à tout le monde de mon entourage… sauf à moi…
Ma dernière trouvaille? Une job par-fai-te pour Coquinette: Chercheuse scientifique, écologie et dynamique des populations d’insectes forestiers
Je devrais peut-être envoyer son cv… de toute façon les concours au fédéral et au provincial prennent tellement longtemps avant de déboucher qu’elle a de bonnes chances d’avoir fini sa maîtrise une fois rendus là.

Procrastination…

29 August 2008

À voir la longueur du texte précédent, vous vous douterez… que j’ai un travail urgent à faire et que oui; je vais passer tout mon vendredi soir là-dessus…
*soupir*

Oui oui, des fois je file chialeuse… comme là

29 August 2008

Voyez, vous le savez déjà d’ailleurs, moi, généralement, je suis fine. Je dis des belles choses fines au monde (presque tout le temps) et aussi, quand l’envie me prend; j’essaie d’aider mon prochain. Suis probablement une maman formidable aussi. Je m’assure que ma fille mange tous ses groupes alimentaires à chaque repas, j’essaie de lui offrir une vie équilibrée, de lui présenter du monde le fun, de l’aider à se créer un cercle d’amis qui resteront autour d’elle longtemps pis toutte pis toutte. Toutte. Toutte. Toutte.
… Mais des fois, tsé, j’suis de même aussi… l’envie me prend… imaginez-vous donc; de chialer. Là, comme j’ai un blogue, j’ai décidé que ça allait sortir ici; ça m’évitera de devoir en parler à tous vents durant des mois. Alors voilà, à l’ordre du jour, juste pour vous, chers lecteurs; deux sujets de bitchage. Z’avez bien lu… pas 1 parlbleu; 2!!! Commençons par le premier, on verra ensuite si j’ai assez de force dans le bout des doigts pour enchaîner avec le 2e….
Je vais vous parler… de la bouffe pour enfants… et d’autres trucs qu’on leur met dans la bouche avec tout plein de bonnes intentions sans se douter, oh non, jamais, que ça goûte méchant. Tenez, par exemple, la semaine dernière; belle soirée sur le quai, Coquinette est malade, chaude, a une toux inquiétante et morve tellement qu’on jurerait qu’elle a deux vers blancs qui lui sortent des narines en permanence; je décide de lui donner une p’tite shot de Tylenol toux-rhume à la pomme sûre. Elle grimace, refuse, on se chicane, je lui fais des menaces… puis… tout d’un coup me vient une idée… coudonc, j’vas y goûter à son sirop.
Be-eark est un euphémisme.
Vous me faites un test à l’aveugle, entre ça et une coupe de Drano, en toute honnêteté, je ne crois pas que je pourrais faire la différence… j’ai dû capituler: “Chérie, vraiment, je t’admire d’avoir été capable de t’enfiler ce truc hier; crois-tu que tu serais disposée à refaire ton exploit ce soir?”
Moi qui croyais que les entreprises faisaient des tests de goût, d’appréciation… je commence à me poser de sérieuses questions en ce qui a trait aux produits destinés aux enfants. Et c’est quoi cette idée de mettre plein de colorants inutiles? Ma fille n’est pas conne; elle a compris que c’est pas parce que c’est vert comme d’la morve de dragon que ça goûte moins le cul.
J’ai choisi de vous parler de Tylenol mais j’aurais bien pu vous parler de pots de bouffe de bébé aussi. On se fout le doigt dedans pour être sûr que c’est pas trop chaud… mais qui ose goûter pour de vrai? Faudrait oser en fait parce qu’une fois sur deux, les tits-pots de bébés… ben ça goûte méchant.
Ceci menant à cela, il y a sur le marché depuis peu (enfin, il me semble que c’est depuis peu), une super marque de compote de pommes; Andros Pockets. Le format est vraiment chouette, ça vient dans un contenant souple, on peut dévisser le bouchon et boire sa compote. Vraiment une super idée pour les pique-niques et les longs trajets. Un truc fa-bu-leux. Fabuleux? Presque. Tsé… les pommes… elles ont pas besoin qu’on les dope au sucre pour goûter bon… elles sont déjà sucrées!!! On dit souvent qu’en Amérique du nord on veut manger plus sucré qu’ailleurs. Ben moi j’ai decidé que c’est même pas vrai. On veut bien manger, manger frais, manger des trucs sains… pis toute… pis toutte… pis moi, ben ça m’insulte qu’on prenne pour acquis que ma fille ou moi on est pas capables d’aimer des pommes nature, et pire, qu’à la longue, on habitue mon enfant à un goût du sucre qu’elle n’a à date, pas du tout développé. Entendons-nous, je suis ravie de lui faire des biscuits et des gâteaux. Coquinette a droit aux gâteries, aux chocolatines, au lait au chocolat… elle a droit à tout ceci mais quand je lui donne des pommes… ben je m’attends à ce que ça soit: des pommes.
Dans un presque même ordre d’idées: pourquoi, mais pourquoi est-ce qu’on tient absolument à ce que nos enfants se brossent les dents à la gomme balloune? À 1 1/2 an; d’habitude… on en a JAMAIS goûté de la gomme balloune!
Puisqu’en fin de compte je suis en forme, passons maintenant au deuxième appel: la garderie.
La garderie, c’est chouette, on s’y fait des amis, l’éducatrice est fine, les éducateurs se forcent pour offrir un environnement rassurant aux enfants. On leur propose des activités pour les aider à se développer: exercices, ateliers de musique, de théâtre, on organise des fêtes avec des clowns, et là, voyez; tout le monde est content.
Pour tout ceci; moi je dis bravo aux CPE. Ils offrent, pour de vrai, des environnements stimulants à nos petits et c’est trèèèèèès apprécié. Merci, merci, merci.
Là où je m’interroge, c’est sur cette genre d’obsession de “faire comme à l’école”. Sorties éducatives, rituel de la rentrée (comprenant les changements de classes, de groupes, d’éducatrice, d’amis). Là, je m’interroge franchement parce qu’on le sait tous; les enfants aiment bien la stabilité. Bon, c’est vrai que c’est important de les brasser un peu et de leur offrir des occasions de se surpasser, de relever des défis et tout mais, bonyeu d’bonyeu; est-ce nécessaire de faire subir ça à des enfants de 1-2-3 et 4 ans? Pourquoi, par exemple, tient-on absolument à leur donner une nouvelle éducatrice en septembre? Ils vont changer de maîtresse à toutes les années pendant 20 ans; elle est où l’urgence de les brasser tout de suite? En quoi briser une belle complicité qui dure depuis un an serait bénéfique? Idem pour ce qui est de briser des groupes de petits “amis” qui se tiennent ensemble depuis 1 an… moi, je trouve tout ceci un peu cruel et surtout; pas mal inutile.
Je termine avec.. les sorties. Oui, c’est le fun aller à la ferme, au biodôme, aux pommes… mais franchement, entre vous et moi, ils vont y aller combien de fois au biodôme d’ici à leur 5e anniversaire nos petits? Moi je me demande… parce qu’ici on est déjà rendus à 3-4 fois… Et là, puisque ma fille grandit, de plus en plus les grands-parents vont vouloir me la piquer pour faire de petites escapades au zoo, à la plage, au théâtre… Entendons-nous; je suis tout à fait pour les sorties avec les enfants; je ne pourrais pas être contre; j’ai passé l’été à trimballer ma fille partout! Je me demande simplement si c’est une bonne idée que tout le monde essaie de tirer sur la couverte en même temps. Je me demande au nom de quel principe éducatif on doit faire ça une fois par mois (comme c’est le cas à la garderie de ma puce)? Je me demande aussi un peu, puisque c’est compliqué et que ça coûte des sous organiser des sortie; pourquoi on n’investit pas dans des nouveaux jeux, dans des activités dites de “diffusion externe” où ce sont les organismes culturels qui se déplacent pour venir faire leur activité d’initiation à l’histoire ou au théâtre par exemple… ou tiens… pour… plus de places en garderie?

Confidence

28 August 2008

Des fois… je me cache de ma fille pour faire des choses qui ne sont même pas “pas catholiques”… c’est juste que j’ai pas envie de me taper les cinquante “pourquoiiiiiii?” qui lui viendraient à l’esprit si elle me surprenait en flagrant délit!

Adoption

28 August 2008

Des amis à moi se lancent dans la grande aventure de l’adoption internationale et se sont parti un blogue sur lequel on peut suivre leurs aventures d’adoption et, bientôt, de parentalité. Si le sujet vous intéresse je vous invite à aller les lire, c’est ici.
Moi en tout cas, je suis déjà fan.

Des fois aussi… ça se voit que je me tiens sur les sites de potins…

27 August 2008

- Mamaaaan?
– Quoiiii?
– Est-ce les p’tits garçons y naissent avec les cheveux courts?
– Ah non, ma chérie; ils naissent comme toi; ce sont leurs parents qui leur coupent les cheveux.
– Ils leurs coupent les cheveux?
– Vouip.
– À tous les petits garçons?
– Vouip. Euh… sauf pour René-Charles… lui il a obtenu une exemption.

Au moins je fais des rêves

27 August 2008

J’ai fait un cauchemar hier soir. J’ai passé toute la nuit à tuer des zombies. Je me suis surpassée d’imagination; cette fois-ci ce n’était pas à la machette ou à la chainsaw que je tuais mes zombies…. c’était… à la perceuse. Ai passé toute la nuit à percer des trous dans des zombies frétillants.
Ce qui est amusant avec mes rêves de zombies, c’est que ça fait pas peur. C’est stressant, je cours toute la nuit, je me bats, je vois tous mes proches devenir un à un zombie mais à part de ça; ben c’est comme la vieille routine. Suis plus super surprise quand je vois mon premier zombie de la nuit. Ça me fait le même effet que ça me faisait quand j’étais serveuse et que je voyais ma section se loader; “baoooon, à soir, j’vas être dans l’jus.”
****
La nuit suivante (cette nuit), j’ai encore fait un cauchemar, celui-là m’a profondément affectée. J’étais catastrophée. Vraiment. Gros état de panique, je ne savais plus quoi faire. Désespoir, pis toute….
J’ai rêvé… qu’un de mes lecteurs de blogue avait mis en ligne sur mon blogue… des centaines de photos de moi vue de face.

Douane américaine

25 August 2008

Des fois les enfants on les traîne avec nous et on oublie de leur dire où on s’en va. On leur propose tout plein d’activités différentes, on se force pour faire “différent”… et des fois, souvent, on oublie un peu de sonder leur perception des choses… c’est ainsi qu’un jour, après avoir attendu 3h30 en auto à une douane américaine, 3h30 durant lesquelles l’auto avançait au pas… attente interminable, tellement qu’on a eu le temps d’aller pisser 4 fois et que certains autres automobilistes en ont profité pour aller promener leur chien, faire du shopping au magasin hors taxe, pour se lancer le ballon ou carrément faire un pique-nique, ma fille se décida enfin à poser la question qui tue une fois la barrière passée:
– Mamaaaaaan?
– Quoi?
– Dis, maman… c’était ça la sortie aujourd’hui?
Bon sang, j’aurais jamais cru que dans une tête de 3 ans, ça pouvait avoir l’air assez amusant pour penser que c’était ça le punch du jour!
… Ceci dit, c’est vrai qu’on s’était pas mal amusés dans l’auto ce jour là.

Tentative maladroite d'enseignement de la différence…

25 August 2008

- Pis, ta journée de rentrée à la garderie; ça s’est bien passé?
– Ah oui, maman, elle est gentille la nouvelle éducatrice.
– Oui han? J’suis contente que tu l’aimes bien. Et euh… tu sais; demain il va y avoir un nouveau dans ton groupe, est-ce que l’éducatrice t’en a parlé?
– Euh… j’pense que voui
– Elle t’a dit ce qu’il a?
– Euh… m’en rappelle pas
– Ah. Ok. Ben je vais essayer de t’expliquer. Le petit nouveau, il a une maladie.
– Ah oui?
– Oui, ça s’appelle l’autisme sa maladie.
– …
– Tu sais ce que ça veut dire?
– Non. Qu’il est malade?
– Oui. Il a une maladie spéciale. Tu sais, il est euh… il est probablement comme dans la lune mais tout le temps. Il va peut-être faire beaucoup de crises aussi, mais c’est pas de sa faute, c’est ça; sa maladie.
– Ah?
– Oui… et tu sais… toi et tes amis, vous vous connaissez et vous jouez ensemble depuis longtemps, moi je serais très fière de toi si tu étais gentille avec le petit nouveau.
– Ok
– Mais des fois ça se peut que ça ne soit pas facile… et tu sais, pour prêter des jouets ou lui emprunter des jouets; ben ça va être un peu différent de comment ça marche avec les autres enfants. Le mieux c’est que tu sois gentille avec lui; parce que tu sais sa maladie, ben ça aurait pu arriver à n’importe qui… à toi… à tes amis… lui il ne l’a pas choisie sa maladie… alors ben c’est ça ma chérie, je vais être très, très fière de toi si tu es gentille avec lui et si tu lui fais une place.
– Ok maman, on va lui laisser un place. Dans le coin des autos.
– … ?