des Peccadilles

|

… et autres histoires palpitantes

Pfff

29 May 2008

Me suis levée ce matin avec la motivation de la femme nouvelle. Aujourd’hui; j’allais faire le GRAND ménage. J’ai commencé par apporter les vieux vêtements, un vieux (trèèèèèès vieux) laptop et un vieux PII au centre de tri. Heureusement que j’avais une trottinette sinon ça m’aurait pris 2 voyages. Et aussi c’était pas mal le fun revenir chez nous le vent dans l’toupet.
J’ai enchaîné avec le ménage du salon, le classement des vieux papiers (i.e. la pile d’un pied de haut qui siège sur le comptoir de la cuisine en permanence), ai rangé les manteaux inutiles sur le porte-manteaux de l’entrée et aussi j’ai amené des vieux films pas encore développés au Jean-Coutu (ils sont tellement vieux qu’ils sont passés date depuis 3 ans !), j’ai fait le lavage, défait des meubles et les ai rangés dans le locker… bref, tsé, j’en ai travaillé un coup.
À 17h, 2 minutes avant d’aller chercher ma fille à la garderie j’ai récapitulé mes exploits de la journée (afin de m’envoyer des fleurs) … et… oh ! Horreur ! Ai réalisé que je n’avais pas : fait le ménage de la cuisine, de la salle de bain, de la chambre de ma fille, et il reste 3 pieds de bidules qui siègent sur ma commode de chambre. Ouain, me suis-je alors dit… c’est pas si grave… tsé… ton appart devrait quand même avoir d’l’air propre… Et c’est là que OH ! Re-horreur !!! J’ai réalisé que quand ta cuisine, ta salle de bain, la chambre de ta fille et la moitié de ta chambre ont toujours d’l’air pas propres… ça fait quand même un peu beaucoup de pièces quand t’habites dans euh.. un 4 1/2 !
Considérant ceci: mes mains toutes sèches et mon mal de dos monstre; je me permets donc de me dire intérieurement : “sacrament d’ostie de ménage à marde! Ça m’apprendra à essayer de faire des affaires constructives et/ou d’être propre.
Là c’est pire, ça va me gosser si je termine pas alors demain je fais quoi ?
Ben oui; je sacre. (encore)

J'adore ces discussion…

26 May 2008

- Maman ? Tu sais quoi ?
– Non quoi ?
– Ben les cacas et les pipis là, ça travaille dans le ventre avant de sortir. Comme les bébés.
– Ah oui; c’est vrai ça.
– Mais euh maman ?
– Quoiii ?
– Ben y font quoi les bébés quand ils sont dans le ventre de leur maman ?
– Euh, ils nagent dans leur piscine… dans le ventre des mamans c’est une piscine…
– Ah oui ? Et aussi, aussi… est-ce qu’ils jouent ?
– Ben euh, oui…
– Mais, maman…
– Quoi ?
– Est-ce qui a des jeux dans le ventre des mamans ?
– Ben non ma chouette, ya pas de jouets…
– Ah non ? Mais comment ça ?
– Hum… attends que je trouve une réponse… parce qu’il n’y a pas de place ?
– Oui mais… mais… maman ! Comment y font quand y vont jouer dans le sable d’abord ???

Gala

26 May 2008

Juste un petit mot pour vous dire merci d’avoir voté pour Coquinette au gala Blogu’Or… sérieux je ne m’attendais pas du tout à ça et ça me fait tout chaud au coeur !
Merci. Merci. Merci. Merci. Merci. Merci. Merci. Merci. Merci. Merci. Merci. Merci. Merci. Merci. Merci. Merci. Merci. Merci. Merci. Merci. Merci. Merci. Merci. Merci. Merci. Merci. Merci. Merci.
Et aussi un gros merci-bravo-wow à la Fêlée et son ExIvrogne pour tout le travail accompli !

Héhé…

25 May 2008

Faire les poubelles pendant 2 semaines pour trouver du treillis en bon état.
Ouvrir le locker du balcon et en trouver un gros morceau de neuf 1 semaine après avoir accepté un don d’une amie…
C’est tellement moi…

La suite…

24 May 2008

Je vous laissais hier à pareille heure avec de biens intrigantes nouvelles. Vous vous demandez sans doute si vomi boni il y eut ou pas… (j’adore vous faire dire des trucs que vous ne pensez pas)
Hé bien il y en a eu un. Ma maman m’avait gentiment offert d’aller me reconduire à l’urgence alors je n’ai pas hésité et j’ai pris le téléphone.
Je me doutais bien que la déshydratation guettait ma Coquinette puisqu’elle n’avait pas réussi à boire de la journée. J’avais un peu moins prévu la suite. Dès le triage de l’urgence on lui donna une blouse et un bracelet. « Oh » me dis-je… quelle étrange façon de nous accueillir ! C’est chaleureux ici…
Bon, ok, je me doutais que c’était pas bon de ne pas boire d’eau de la journée, je savais aussi que les jeunes enfants se déshydratent vite, je me disais que si elle avait besoin de s’hydrater il n’y avait pas 56 solutions… mais ça m’a quand même fait un petit “quick quick” dans le ventre quand j’ai entendu le : « on la garde pour la nuit ».
Et un autre “quick quick” quand j’ai dû la tenir avec l’infirmière pour qu’elle se fasse installer l’aiguille du soluté.
Puis un autre quand les larmes aux yeux elle m’a demandé des câlins et des bisous (ma fille, pas l’infirmière).
Elle a eu un beau lit, moi une chaise droite poche.
Elle a dormi, moi, par miracle, aussi. Presque. Et entre mes moments de sommeil léger je la regardais en me disant : ce qu’elle est jolie…. Les joues rougies par la fièvre, les petits yeux fermées avec ses graaaaands cils de princesse… ce qu’elle est jolie…
Du haut de mon milieu de nuit, j’ai eu une petite pensée aussi. Une pensée pour tous ces parents pour qui aller à l’hôpital n’est pas un truc rare, pour ceux qui n’y vont pas en touristes… sérieux, vous là; je vous admire.

Mode météo

23 May 2008

Coquinette a pris le mode météo aujourd’hui. Elle est comme le ciel; 2 minutes elle est super malade et les deux suivantes elle semble prendre du mieux.
Ça a commencé à 5h45 ce matin, elle n’arrivait plus à se rendormir… ensuite premier vomi à 8h. Depuis ce moment qui semble déjà très, très lointain j’en ai ramassé des dizaines. Je croyais qu’elle allait mieux tantôt mais non, ahahah, c’était une blague.. elle était encore malade…
Là c’est décidé; comme elle ne garde rien j’ai comme pas trop le choix… prochain vomi on part en taxi ! C’est chouette; ça rime. Ce qui est encore plus chouette c’est de voir la face du chauffeur dans le rétroviseur quand tu sors de ton sac à dos un sac en plastique et que tu dis à ton enfant : “mon ange, les vomis c’est dans le sac s’il te plaît”. Ça coûte pas super cher la run non plus…
Ah oui et je tenais à souligner : 3 ans, c’est cool en titi ; pour un vomi sur toi t’en as 9 dans le pot. Ça fait changement pas mal depuis la dernière gastro… à 2 ans… c’était l’inverse…
*****
Dans un tout autre ordre d’idées c’est le gala Blogu’Or demain; ici. J’ai ben hâte de voir ça…

Une autre histoire de cheveux

19 May 2008

Ça y est ! C’est fait. Je suis trentenaire ! Wouhou… d’ailleurs merci pour vos bons mots.
Là j’ai tout plein d’idées de comment j’ai envie de passer ma nouvelle décennie… tout plein de rêves et d’objectifs de vie; par exemple j’aimerais bien :
Faire du kayak sur le lac Titicaca
Faire un séjour en voilier aux Galapagos
Visiter la Patagonie (avant que les glaciers soient fondus… faut j’me dépêche…)
Monter le Kilimanjaro
M’inscrire dans une ligue de curling
Adopter un bébé (c’est tellement tendance)
Avoir un lave-vaisselle
Me construire une maisonette dans le bois
Avoir un gros chien
Devenir millionaire
Faire de ma fille une astronaute
Arrêter d’avoir des boutons
Arriver à gérer mes cheveux
Pour cet été je vais me concentrer principalement sur les trucs les plus réalisables:
– voir la mer
– payer le loyer
– ne pas tuer les plants de tomates de la cour
Ce qu’il y a de fabuleux avec ce billet c’est que je n’avais, au départ, pas du tout l’intention de parler de ceci. Mais pas du tout… Je voulais plutôt parler des lavages de cheveux de ma fille.
Coquinette, c’est le dimanche que je lui lave les cheveux. Hier on était pas là; alors aujourd’hui… j’ai fait semblant que c’était dimanche. C’est toujours un peu pénible les lavages de cheveux ici; en gros ça se résume à: crises, pleurs, culpabilité. Pas ce soir… il semblerait que la phobie de la mousse dans les yeux ait enfin tiré sa révérence. Yé !
Mais encore une fois c’est pas tout à fait de ça que je voulais parler… disons que ce n’était qu’une mise en situation. En v’la une autre : quand j’étais petite, ma maman me lavait les cheveux. Après le bain, elle m’enveloppait dans une couverture et, comme c’était il y a trèèèèèèès longtemps (n’oublions pas que mon âge commence désormais par le chiffre 3)… les prises électriques sécuritaires pour salles de bains n’existaient pas… Facque maman, elle m’amenait dans le corridor, juste en haut de l’escalier et là on s’asseoyait toutes les deux et elle me peignait en me séchant les cheveux avec son gros séchoir électrique.
Avant, Coquinette n’avait pas assez de cheveux pour justifier l’utilisation d’un séchoir. Puis un jour oui; mais c’était l’été alors il était hors de question que je fasse des efforts pour les lui sécher. Après il y eut l’hiver et avec lui une révélation: prendre ma fille, l’envelopper dans une grosse serviette de bain, m’asseoir en indien dans le corridor et l’asseoir sur mes jambes, lui sécher les cheveux avec la serviette, les lui peigner en discutant avec elle, les sécher au séchoir en chantonnant ou en sifflant… tout ceci… c’est probablement le rituel le plus beau et agréable que nous ayons toutes les deux…
Ça m’émeut à chaque fois… et à chaque fois aussi… j’ai une petite pensée pour ma maman…

Gros dilemme

15 May 2008

Maintenant le GROOOOOOOOOS dilemme du jour c’est : en cadeau… est-ce que je demande à mes parents une Wii fit ? Ou une belle perceuse DeWalt ?
Ou je demande un des deux et je m’offre l’autre ?
Mais y’a Guitar Hero aussi que je veux…
Pis là, tsé, recevoir Guitar Hero, Wii Fit PIS une perceuse deWalt… ça serait comme trop hot comme cadeaux…
D’un autre côté… 30 ans… ça arrive juste une fois dans une vie.
Dire que j’ai déjà pensé que la simplicité volontaire c’était pour moi.. sérieux, à part manger de la salade de pois chiches une fois de temps en temps, je vois pas trop en quoi ça me rejoint en fin de compte…

30

15 May 2008

La question étant, vraiment : Mais comment ça se fait que le fait que je devienne officiellement trentenaire dans deux petits jours ne m’angoisse pas du tout?
Ai pas de réponse.
Ah oui, peut-être une… mes 27-28-29 étaient tellement à chier que ça peut juste pas être pire… même que là; ça augure plutôt bien mon affaire. Yé !
Ah oui pis j’en ai une autre réponse : 30 ans moins 2 jours… toujours pas de pattes d’oies, un p’tit teint pas pire, 4-5 cheveux blancs (non-non, pas plus que ça), une fille fabuleuse, des belles robes qui volent au vent, une beau toupet; pis du toupet, tout plein de bon monde autour de moi, des rires, des fêtes, des blagues… oh… un peu d’angoisse et de blues aussi des fois mais ça passe assez vite ces jours-ci… facque c’est ça, la nouvelle décennie; elle me fait pas super peur.
Ah oui pis les trentenaires que je connais… elles sont toutes belles, drôles et allumées, facque tsé, ça m’encourage.
Alors c’est cela… “bye bye innocence !“… n’empêche… des fois… tu vas me manquer…

Mémoire mémoire…

13 May 2008

Entre mes 10 et mes 20 ans j’ai eu une bonne amie, presqu’une soeur. Elle avait un an de plus que moi et c’était assez facile de voir la différence de maturité entre nous deux… Elle était plus sérieuse, plus posée, elle avait eu une vie plus difficile aussi… Elle m’a montré plein de trucs, on a bu ensemble, fait plein de vélo, de la pêche, des voyages… elle m’amenait à son chalet, m’a montré à faire du ski, la cuisine et à dessiner. C’était comme une soeur; même si quand on passait trop de temps ensemble on finissait toujours par se garocher des assiettes par le tête. Une semaine de vacances ensemble et on faisait la grève du téléphone pendant un mois, on avait besoin de beaucoup d’air… Il y a plein de choix de vie que j’ai faits un peu pour l’imiter (elle avait toujours des meilleures idées que moi c’était dur de m’obstiner à garder mon chemin)… si j’ai rasé mes cheveux à 18 ans et si j’ai étudié en dessin animé … ben c’est beaucoup grâce à elle.
Des fois aussi on avait des petites jalousies… des deux bords… oh pas des grosses, mais plus on vieillissait plus ça prenait de l’ampleur… Et un jour; paf. Chicane d’argent et sous le coup de la frustration on a vidé notre sac, chacune notre tour, on s’est dit tous nos travers… 10 ans de défauts mis au grand jour. Et ensuite ? Ensuite, ben on a coupé les ponts…
Je rêve à elle des fois, habituellement on se pardonne… souvent on se dit qu’on s’ennuie et que c’est poche perdre une soeur…
L’an dernier j’ai croisé sa mère… et puis sa soeur… là c’est rendu que je rencontre sa soeur à toutes les semaines, nos enfants apprennent à se connaître tranquillement… et voilà qu’hier, en voyant la date sur le calendrier je n’ai pu m’empêcher d’avoir une pensée pour elle : c’était sa fête.
L’ai cherchée sur facebook. L’ai trouvée… ai cliqué sur “envoyer un message” et puis tout de suite après sur “annuler”.
Après la garderie, alors que j’étais assise dans le carré de sable en train d’enterrer les pieds de ma fille j’ai croisé sa soeur. “Heille ! J’ai failli envoyer un message à ta p’tite soeur pour lui souhaiter bonne fête… mais… euh… j’ai été gênée…”
– Ben fais le ! J’suis sûre qu’elle va être contente !
Alors je l’ai fait, hier soir, tard, j’ai écrit…
… et ce matin tôt j’ai reçu une réponse… elle était contente ! Yéééé !
On est pas amies facebook, on se reverra peut-être jamais, ou peut-être que oui… en fait je sais pas trop pourquoi, mais ça me rend toute heureuse… de ne pas avoir oublié sa date de fête (c’était facile, c’est 5 jours avant la mienne), de me rappeler d’elle et de savoir que c’est réciproque.
Il y a des gens dans mon entourage qui sont passés maître dans l’art d’oublier. Même que des fois ils me disent que c’est un handicap d’avoir cette mémoire là; la mémoire de l’ouïe, du goûter, du toucher, des odeurs… la mémoire des lieux, des impressions, des chiffres, des gens… C’est vrai que c’est lourd des fois, avoir une bonne mémoire… que ça peut torturer, que ça peut faire mal. D’un autre côté je l’échangerais pas cette tête-là; si elle me fait souffrir quelques fois, c’est juste le prix à payer pour me faire du fun des centaines d’autres fois… ben du fun… même que des fois… ma mémoire… elle me fait des blagues.