des Peccadilles

|

… et autres histoires palpitantes

Je suis officiellement une hippie finie…

29 April 2008

Tantôt Coquinette et moi on jasait. J’ai eu l’idée, fouillez-moi pourquoi, de lui demander si elle aimerait jouer au soccer.
– Oh vouiiii maman ! J’veux jouer !!!
– Tu aimerais jouer avec des amis ? Souvent ?
– Oh voui maman, souvent, avec plein d’amis !
Ça m’a donné envie de chercher de l’information. Quelqu’un, je me rappelle plus qui, me disait dernièrement qu’on peut s’inscrire à des groupes de soccer parent-enfant quand nos enfant sont trop jeunes pour jouer “pour de vrai”. J’ai cherché. J’ai pas trouvé. Facque là j’étais frue.
Et c’est là que tout plein de connexions se sont faites dans ma tête. Dans mon ancienne vie, ex avait un groupe d’amis qui se voyaient une fois par semaine, dans un parc pour jouer. C’était mixte. C’était pas compliqué. S’il n’y avait pas de place pour jouer sur les terrains, ils se trouvaient un morceau de gazon et y jouaient. C’est en repensant à ça que j’ai eu mon idée…
Je pourrais, par exemple, écrire à tous mes amis qui ont une famille et qui habitent dans le quartier ou pas trop loin (ça a l’air étrange de même mais si je compte mes amis et les amis des amis qui ont des enfants et qui pourraient être intéressés à aller jouer dehors une fois de temps en temps, ça commence à faire beaucoup de monde), je pourrais par exemple, fixer un jour et une heure, genre tous les premiers mercredis du mois à 18h ou tous les dimanches à 16h (10h ?), mettons… et rendre ça très simple, parc untel (comme c’est moi qui a eu l’idée je vais avoir surtout l’idée d’imposer un parc à côté de chez moi), personnes invitées: tout le monde (gars, filles, enfants, les bébés aussi ont le droit de venir regarder jouer leurs mamans et leur papas et leur fratrie), ambiance conviviale, pique-nique pour ceux qui veulent, possibilité de décider de s’asseoir et de jaser allaitement, autos, vergetures et hockey ou tout autre sujet susceptible d’intéresser plus d’une personne à la fois, possibilité d’avoir accès gratis à une sortie familiale régulière et d’ainsi cumuler sport et vie sociale (c’est con mais des fois c’est pas évident quand t’as des enfants) et surtout …. pas d’obligation de se pointer là tout le temps, tu veux venir juste une fois ? Parfait. T’es zélé et tu veux venir à chaque fois ? Ben c’est parfait aussi.
Dans ma tête je m’imagine des papas et des mamans assis sur des courte-pointes en train de jaser en attendant que l’autre parent vienne prendre le relais de garde du bébé, je vois des enfants qui jouent avec les grands, je vois un esprit sportif et pas super compétitif. Pas de kit de sport trop cute, pas de crampons, un ballon et du monde. Niveau d’activité physique : moyen (mixte + enfants permis), niveau de fun : ben tsé, je vois pas trop comment ça pourrait être plate…
Là je suis à l’étape ” étude de faisabilité “, je me demande si ça peut intéresser quelqu’un?!?
Vous en pensez quoi vous ? Moi je vais vous le dire… je pense que dès que j’aurai déterminé si c’est mieux de couper la semaine en deux (mercredi) ou de mettre ça le dimanche (journée familiale par excellence) je vais envoyer un email de groupe…
Ah oui et non, y’a pas de doute; je crois que j’ai nié trop longtemps mon côté hippie; je loue des chalets en groupes, je fais mon compost, mes amis font leurs savons et leurs semis, je récupère les poubelles et là, je veux organiser une commune de soccer.

Boîte à lettres

29 April 2008

Aujourd’hui je travaille (encore) à partir de mon chez-moi.
Chez nous, c’est un bloc appartement, on a une cage d’escalier commune, c’est mal insonorisé, étrangement tous ces sons je trouve ça cute, ça me sécurise, impossible de me sentir seule dans l’univers quand je suis ici; y’a de la vie, y’a des rires et surtout, j’entends la boîte aux lettres.
Oui, oui, la boîte aux lettres. J’entends le facteur, les clés du facteur, le bruit de la trappe que le facteur ouvre pour mettre le courrier dans les nombreuses petites boîtes aux lettres du corridor commun. Il vient de passer le facteur, le l’ai pas vu, je l’ai entendu. Moi, de savoir que j’avais peut-être des surprises dans ma boîte aux lettres, ça m’a donné envie d’aller prendre mon courrier… alors j’y suis allée, en pyjama, en pantoufles, les cheveux pas encore peignés… suis sortie de chez moi… et ? Ben nooon, j’ai rencontré personne, c’est pas ça que je veux vous dire…
Je veux vous dire que j’ai ouvert ma boîte avec ma petite clé et que dedans il y avait : une enveloppe de pub, une lettre pour l’ancienne locataire (suis une peu tannée de recevoir ses trucs d’Yves Rocher et de demandes de dons pour 300 000 organismes de bienfaisance) et… dans la boîte, il y avait…
Le premier exemplaire de Pomme d’Api que Coquinette reçoit par la poste. C’est bien Pomme d’Api, ma fille aime les personnages, les histoires, moi je trouve que ça fait changement… et surtout, surtout… je l’ai abonnée parce que je me rappelle la joie que j’éprouvais, étant enfant, quand je recevais du courrier à MOI. J’ai hésité, j’ai observé longuement la revue dans son emballage… et puis… et puis… je l’ai remise dans la boîte à lettre… ce serait con un peu que je la mette sur son lit sa revue, me semble que je lui gâcherait la moitié du fun… Là j’suis toute énarvée, j’ai hâte de voir sa réaction… et ça me rappelle, je sais pas trop pourquoi, l’année où mes parents m’avaient abonnée au Zip Magazine. D’ailleurs, je me sens pas mal hot, j’ai encore le poster des Cités d’or dans mes affaires…

Coquinette ???

27 April 2008

- COQUINETTE ! Arrête de cogner avec tes jouets sur le plancher ! Les voisins dorment en dessous !!!
– Nooooon, souis pas Coquinette ! Souis Coquinette-Rivest-maman-de-bébé-roi-lion bon.
Et moi qui trouvais que de lui donner 2 noms de famille ça serait trop long pour rien…

Échapper au quotidien

26 April 2008

Ya pas à dire, pour échapper au quotidien morose et triste, ya rien de mieux que de terminer sa journée en faisant pipi assise sur un siège coussiné de Caillou…
Et aussi c’est presque réconfortant de savoir que mes fesses de maman fittent dessus…

Les vieilles choses

26 April 2008

Des fois je me sens un peu toute seule, j’ai l’impression que je suis pas normale… comme quand je cours les ventes de garages ou que je fais l’inventaire de ce que les gens jettent aux poubelles… Mais là c’est terminé ! Je me sens plus toute seule !
Ma voisine et moi on a décidé de s’emménager une cours. On a pas le budget, ni l’une ni l’autre et même si on l’avait, on aurait comme pas super envie de dépenser des sous sur une chaise de jardin… alors euh… comment dire… on a fait les poubelles…
Elle a trouvé une super table 6 places (même modèle que chez mes parents), une mini table et 2 chaises… elle sont maintenant toutes propres.
On va récupérer le vieux bbq de son chum.
Tantôt on est allées au centre de tri et on a ramassé 4 chaises en très bon état pour la modique somme de 2 piasses…
J’ai failli ramasser des jardinières encore jolies et pas très usées à côté du container à déchets mais à la dernière minute je me suis posé une question fort pertinente : en aies-je de besoin ?
En y allant on a observé les poubelles (les gros morceaux n’ont pas été ramassés hier) du monde à la recherche de treillis mais on en a pas trouvé, au centre de tri non plus y’en avait plus…
Et afin de complètement me déculpabiliser au retour du centre de tri elle m’a sorti la phrase qui m’a fait rire :
Moi – Heille, tu prends pas cette rue là ? C’est par ici qu’on est arrivées…
Elle – Oui je l’sais, mais je veux une nouvelle rue, ça va nous faire plus de poubelles à regarder…
Il nous manque juste un parasol et du treillis.
Yé !
On va pouvoir se faire des grosses fêtes, on est équipées pour recevoir 10 personnes et deux enfants (on a deux mini chaises aussi). Vive l’été, vive la fin de mon contrat !!!!

Les pieds sur la table

24 April 2008

Coquinette et sa maman au resto.
Soudain Coquinette met un pied sur la table.
– Enlève ça de là tout de suite
– Nan
– Tout-de-suite
Coquinette enlève
Coquinette remet son pied
– Coquineeeeette, c’est la dernière fois que je t’avertis, tu trouveras pas ça drôle si je te chicane pour de vrai
– Ben nooooooon tu m’chicaneras paaaaaas…
– Ah non ?
– Ben non !
– Et pourquoi donc ?
– Ben tsé, parce que t’as pas l’énergie !
Après un bref fou rire que nous pourrions qualifier de retentissant. La maman se ressaisit et demanda :
– Qui n’a pas l’énergie de te chicaner au juste ?
– Ben papa !
– Ah non ? Il te chicane pas ?
-Ben non, il me chicane pas mon papa…
– Jamais ?
– Jamais. J’te l’ai dit, ya pas l’énergie !
Sur ce, la demoiselle enfila une frite, haussa les épaules et remit son pied sur la table en regardant sa mère dans les yeux. Sa maman eut l’énergie de la remettre sur le droit chemin mais se dit quand même depuis :”maudit que ces discussions vont me manquer un jour…”
Ah oui et juste entre vous et moi, parce que des fois j’ai peur d’être un peu incomprise… je le sais que son papa il s’en occupe bien et qu’il a de l’autorité quand il le faut. Il a probablement juste sorti l’argument de l’énergie une petite fois de trop ! À moins que ce soit moi ?

Au soleil sur le balcon

24 April 2008

Moi j’aime bien travailler de la maison, au soleil, sur le balcon, avec un p’tit verre d’eau et des morceaux de citron dedans. Ya la laveuse au loin qui fait vroum vroum vroum pouet pouet…
ai parlé au téléphone à maman, belle-maman, une agente de voyage et d’autre monde aussi je crois…
… la vaisselle est propre…
Finalement, le plus le fun dans cette histoire de travail à distance, c’est que je travaille pas fort fort…
Ça va être juste un peu moins le fun à 21h ce soir quand je vais être assise dans mon lit en train de bûcher sur mon rapport d’analyse…

je l'savais !

24 April 2008

… qu’on jour mes beaux bas blancs serait dans le vent !

Pis même que r’gardez, moi aussi je peux faire des affaires avec mes bas…

Les comptes

24 April 2008

J’écrivais tantôt vite vite sur msn et je voulais écrire “conte de fée” mais j’ai eu un p’tit doute à la dernière minute… en écriture automatique, quand c’est moi qui écrit, ça sort “compte de fée”.
Quand on y pense, c’est quand même assez ça; les contes de fée c’est plat mais c’est rare que ça dure et un jour la fée elle a des comptes à rendre. En bout de ligne le conte il se termine toujours avec son “m”.
Sachant ceci, la prochaine fois que j’en croiserai un, un conte je veux dire, je vais essayer de me faire des provisions pour quand l’heure des comptes arrivera. Si ça n’arrive jamais (je serais bien la première à qui ça arrive) ben j’aurai des provisions… moi j’aime bien faire des provisions…
Appelons ceci la théorie du hamster, parce que l’important, qu’on se le dise, c’est de bien se remplir les bajoues pour l’hiver.
Je voulais aussi vous dire que des fois il y a des cons dans les comptes mais tsé, je peux comme pas vraiment me permettre de vous dire ça, vous mettriez en doute mon histoire de papillon de tantôt.

Un titre

24 April 2008

Sur la page d’accueil de Cyberpresse :”Le papillon garde en mémoire sa vie de chenille”.
J’pense c’est moi ça…