des Peccadilles

|

… et autres histoires palpitantes

Grindhouse

31 March 2007

Ce matin petite réflexion en voyant les 2 pages consacrées au programme double Tarantino/ Rodriguez: Grindhouse.

« Ouain…ça fait longtemps que j’ai pas fait de rêve de zombies…peut-être je pourrais me laisser tenter ? »
« T’es-tu folle ??? Tu vas faire des cauchemars pendant 6 mois après avoir vu ça! »
« Vouiiii, mais y’a Kurt Russell et Freddie Rodriguez d’impliqués…pis tsé, c’est un hommage aux doubles programmations des années 70, pis…pis…pis on sait pas, peut-être que les zombies vont être lents comme les vrais vieux zombies»
« Ouain, c’est ça, pis les vampires de From Dusk Till Dawn, z’étaient slomos encore ? »
« Bonbonbon, encore la mauvaise foi !  Je règle la question : si je me trouve quelqu’un pour aller le voir, j’y vais sans me poser de question pis si je trouve personne, j’attends la sortie du dvd, comme ça je pourrai faire fast forward si j’ai trop peur »
« Pffff, bon, c’est ça….écoute moi donc pas »

Fière d’avoir résolu le dilemme, je m’en vais à la salle de bain me préparer pour une promenade dans le quartier sous le thème fabuleux « à la recherche de pancartes à louer ».  Me lave le visage, me place les sourcils, !  Y’en a un tout croche !  Pas graaaave je vais l’épiler.  Étire le bras.  Attrape la pince à sourcils.  Et VLAN !  Tout se remet en place : j’ai passé la nuit dernière à me battre contre des consanguins sanguinaires qui voulaient nous découper en morceaux moi et ma copine, mon acolyte du rêve dont je ne me rappelle plus du nom.  Désolée chérie.  D’ailleurs en passant; la prochaine fois qu’on se rencontre dans un rêve du genre, je c-o-m-p-t-e sur toi pour me dénicher une arme un peu plus hot qu’une pince à épiler.  Dans mon rêve donc… j’avais pas d’arme.  Je me battais avec un scalpel et une pince à épiler contre un gros dégeu tout gras qui tel Michael Myers, continuait à avancer vers nous malgré les 78 coups de scalpel que j’avais réussi à lui assener.

Sont quand même cools mes cauchemars, celui là avait une vraie esthétique de vieux film de série B, un genre de mélange entre Blood Feast et Texas Chainsaw Massacre (pas le remake, il va s’en dire).  Et je vous assure que j’ai rêvé à l’affiche publicitaire du film de mon cauchemar…avant que le cauchemar commence !  Des fois ça m’arrive.  Même que des fois quand le rêve se termine je vois le générique avec les personnages principaux et j’entends la toune de la fin du film-rêve.  Je trouve tout de même très drôle d’avoir tout oublié jusqu’à ce que j’ai eu à toucher à une pince à épiler 2 heures après mon réveil.  Surtout que là, tout est clair comme de l’eau de roche, je me rappelle des moindres détails.

Tout ça pour dire : Facque, on dirait bien que je ne suis pas encore mûre pour un film de peur, j’en ai déjà tout plein qui voguent entre mes neurones et elles sont gratis.

Albert

30 March 2007

Ça m’a pris ce soir.  J’étais en train d’écouter des vidéos clips sur Youtube, je venais de manger un super bon sauté aux pétoncles avec plein de vermicelles et de coriandre, je m’enlignais pour une soirée Western Spaghetti en compagnie de Sergio Leone et….et puis j’ai pensé à mon violon.

J’ai joué du violon durant 14 ans, de 8 à 22 ans.  Mon violon, c’est en fait celui de mon père.  Il ne jouait plus, le sien était meilleur que le mien, je le lui ai piqué et j’en ai fait mon meilleur ami, tellement qu’ado je lui ai donné un nom:  Albert. 

Il fut un temps où comme Sherlock Holmes, je jouais mes émotions à tout bout de champs.  Plus maintenant.  Je l’ai délaissé graduellement.  Depuis quelques années j’ouvre son boîtier juste pour voir si les cordes sont en bon état et pour l’humidifier un peu, une fois l’an, tout au plus.

Hé bien ce soir, au bout milieu d’une toune sur Youtube, je suis partie à courir, j’ai grimpé les escaliers deux par deux, j’ai aggripé mon Albert, mes partitions et mon lutrin et j’ai joué.  Délivrance…ce que ça fait du bien !!!  J’étais bonne, pas mal bonne quand j’ai arrêté.  Là je ne le suis plus, je fausse, j’ai oublié mes gammes et le trois quart de mes partitions me font carrément peur !  C’est pas grave, je suis heureuse; je me rappelle par coeur du printemps de Vivaldi et du reel du petit cheval…appris celui-là il y a déjà 20 ans.

Espérons que je vais penser à le ressortir de son boîtier un peu plus régulièrement, ça me brise le coeur de voir comme certains arts se désaprennent vite.

 

Dessins de téléphones

29 March 2007

Depuis toujours quand je suis au téléphone je dessine.  Voici à quoi ça ressemble ces temps-ci :

et ceci :

Peut être que mon inconscient m’envoie des messages subtils pour me dire de me grouiller à me trouver un nouveau chez moi ?

Peut-être qu’il m’envoie aussi des messages de…au début tu vas faire des belles boîtes toutes bien rangées avec du p’tit papier bulle pis des belles étiquettes "salle de bain" " Coquinette" "Serviettes de bain" pis à la fin : tu vas toutttttte garocher tes bebelles n’importe comment sans te soucier des bris éventuels…parce quà la quantité de bebelles que t’as, ça ne devrait pas trop parraître si t’en pête quelques unes…

Oups

29 March 2007

Hooon, je m’en veux tout d’un coup, j’avais oublié de mettre un lien vers Geneviève et Matthieu dans ma liste de My Space.

On a vraiment des bons groupes au Québec =c).

Tam tam

28 March 2007

J’ai ressorti un tamtam des gardes-robes aujourd’hui. Je l’ai offert à Coquinette, j’étais sûre qu’elle allait adorer…elle qui s’amuse à se composer un drum avec les couvercles de casseroles, comment aurait-elle pu ne pas aimer le tamtam ?  Hé bien oui, elle a adoré….mais pour tout vous dire, c’est plutôt moi qui suis complètemnet sous le charme et qui se promets bien de jouer le plus souvent possible.  C’était tellement mignon de voir la puce exécuter une danse moderne au son du tambour ! 

On est des hippies

Avant d’aller la chercher à la garderie je suis allée au supermarché faire des commissions.  Mes commissions étaient lourdes…

mfffffffff

Pour en revenir au tamtam, j’étais tellement sous le charme que pendant qu’elle prenait son bain, je lui ai chanté : Il était un petit navire, Frère Jacques, À la claire fontaine, Allouette et Fait dodo…au rythme du tambour.  Z’avez déjà entendu quelqu’un qui dénature complètement un classique ? 

Fais dodo tamtamtatatatatatatattam Colas mon p’tit pampampam frèèèèère papapapaptatatatatam !  Fais dodooooooo tatatatam t’auras du loloooooooo !

Internet va te faire mettre !

27 March 2007

Ok une p’tite dernière.  Parce que je viens d’écouter une toune que mon ami Maxime vient de m’envoyer.  Et parce que c’est trop drôle.

Internet, c’est de Jamil

"…Internet pour se mettre on est tous un p’tit peu malhonnêtes… "

Je me marre.

Escargots bien gras

27 March 2007

Une des choses les plus dures à conciler quand on habite tu-seul, c’est définitivement une entrée d’escargots.  J’ose pas les congeler, ni les garder au frigo quelques jours (c’est tellement sûr que j’oublierais de les cuisiner) doooooonc, je suis obligée de faire cuire TOUTE la canne.  J’les ai comptés tantôt pour le fun : 24 escargots.  Une entrée au resto en contient quoi…6 ?  Moi j’en ai mangé 24 !!!! Il va s’en dire qu’à ce compte là ce n’est plus une entrée mais bien un plat principal.  Et là, je roule.  Je suis pas pleine…je vais exploser !  24 escargots, cuits dans le beurre avec une sauce à la crème 35%, au pesto de tomates et aux champignons.  Je rouuuuuuule.

Mais tabarnouche que c’était bon.  Avec un p’tit verre de rouge.

Et là j’en profite pendant que mon foie est encore un peu jeune.

Dans un autre ordre d’idées, je commence à bien connaître la sélection des 375 ml de vin de la SAQ.  J’apprécie le fait que ce soit t-e-l-l-e-m-e-n-t plus simple de se choisir une bouteille !  "Voyons, voyons…qu’est-ce que je bois ce soir, LE Bordeaux ou LE Chianti ?

Ah oui et en fin de compte les escargots ont eu raison du lancement de Tricot Machine.  Aller au cinéma toute seule ok…mais à un spectacle ?  Toute seule debout en faisant le piquet au fond de la salle ? C’est bof un peu.  J’aime mieux aller digérer mes escargots en repérant des apparts dans le quartier.

Ce soir je suis doublement frue :

26 March 2007

1- Je viens de regarder les élections à la télé et j’ai beaucoup de mal à croire que l’argument  du «changement» ait convaincu du monde.  Je croyais que les Loco Locass avait été assez clairs !?
2- Y’a personne qui veut venir avec moi au lancement de Tricot machine demain….pis mouaaaaaaaa, je suis ben trop moumoune pour y aller toute seule !!!!  Bouhouhouhou !

Me reste deux choses à faire :
1- Rire un bon coup, coudonc, c’est juste 4 ans… et peut être beaucoup moins que ça finalement.
2- Prendre mon courage à deux mains et me rendre ailleurs qu’à l’épicerie.  Tu-seul.  Comme une grande.

Ouf…ça va être dur.

 

Une question d'objectivité

26 March 2007

Je regardais Coquinette tantôt.  Elle avait un kangourou rose, une couette à la Lady Sovereign, elle courait partout en riant comme une folle et puis, et puis je l’ai trouvée vraiment belle et je me suis dis :
« Bah, c’est sûr, c’est TA fille; t’es pas objective pour deux cennes! »
« Ouain…c’est vrai ça, je vais essayer de la regarder d’un nouvel œil, d’un œil objectif, j’efface tous mes préjugés positifs d’un coup et je refais mon jugement. Coquinette ????  Viens ici une minute ! »

« Allôôôôôôô maman»
Elle m’a regardé avec ses grands yeux, ses supers longs cils, le petit air coquin de celle qui prépare son prochain mauvais coup.  Elle avait de belles joues rouges et un sourire radieux.

Hé bien voilà, j’ai fait l’exercice, j’ai fait appel à mon p’tit côté avocat du diable, à mon objectivité et à ma lucidité légendaire et le verdict est tombée : j’ai engendré la plus belle des puces à l’est de Saint-Laurent.

Blogage

25 March 2007

Je suis victime de la blogomanie, je suis désormais complètement blogodépendante et je rédige des billets à tout bout d’champs ! 

Bien que le blogage soit tout nouveau dans ma vie (4 mois), je constate que j’adore le médium.  Depuis mon nouveau dada, je découvre tout plein de blogues, qu’ils soient audio, vidéo, balado, ou texto, j’en adopte beaucoup ce qui fait que et j’ai maintenant une liste de favoris immense.  Mon agrégateur est bien évidemment ultra sollicité et à moins que je sois en voyage à l’autre bout du monde ou aux prises avec une gastro, je visite tout ce beau monde à tous les jours.  Ma blogoliste est elle aussi bien fournie mais en réalité, je visite beaucoup de blogueurs que ça.

Je passe probablement trop de temps sur la  blogosphère mais bon, puisque j’arrive à me trouver du temps pour : sortir prendre un verre, voir des spectacles, écouter des films et lire des livres et mon journal tout en étant maman 5 jours/semaine….je me dis que je peux tenir le rythme encore un brin.

Les mots de la blogosphère